En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal logo Université Clermont Auvergne & associés

Unité de Nutrition Humaine

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Lydie COMBARET

Lydie Combaret
 
ORCID : 0000-0001-6550-8700

Tel : +33(0) 73 62 48 24

email: lydie.combaret@inra.fr

 

Comprendre les mécanismes responsables de l’atrophie musculaire lors de situations cataboliques pour mieux la limiter

Le muscle squelettique est le principal réservoir d’acides aminés que l’organisme peut mobiliser lors de situations cataboliques pour assurer un certain nombre de fonctions (e.g. réponse immunitaire et inflammatoire, production d’énergie, synthèse protéique de certains organes vitaux…). Cependant, outre ses fonctions primordiales, si cette mobilisation d’acides aminés par le muscle perdure et devient trop importante, une atrophie musculaire, c’est-à-dire une perte de masse et de force musculaire s’installe. Les conséquences incluent un affaiblissement des individus, pouvant aller jusqu’à l’alitement, une moindre réponse aux traitements mis en place, une augmentation des risques de chutes et de fractures, et par conséquent une détérioration de l’autonomie et de la qualité de vie. De plus, la diminution d’activité physique (voire l’inactivité physique) associée à la fonte musculaire contribue par elle-même à exacerber l’atrophie musculaire induite par la situation catabolique initiale.

Malgré ce contexte, il n’existe pas de stratégie d’intervention préventive ou thérapeutique permettant de prévenir ou de contrecarrer l’atrophie musculaire associée aux situations cataboliques. Il est donc primordial de mieux comprendre les mécanismes impliqués dans l’atrophie musculaire afin de proposer des stratégies efficaces pour limiter la fonte musculaire d’une part et d’accélérer la récupération d’autre part.

Mécanismes impliqués dans l’atrophie musculaire lors de l’inactivité physique

Depuis plusieurs années, nous focalisons nos travaux de recherches sur le rôle des systèmes protéolytiques ubiquitine-protéasome et autophagie-lysosomal majoritairement impliqués dans la dégradation des protéines contractiles majeures et dans le contrôle de la masse musculaire respectivement. Nos travaux ont contribué à démontrer leur importance lors de l’atrophie induite par l’inactivité physique grâce à l’utilisation de modèles d’immobilisation et de suspension par le train arrière pour simuler la microgravité chez la souris ou le rat (Refs 1, 4).

Nos travaux insistent également sur l’importance d’étudier les adaptations musculaires au cours de l’inactivité physique dans différents types de muscle, de même qu’en fonction de la position dans laquelle ils sont immobilisés (Refs 2,3 5).

Les mécanismes permettant le maintien de l’homéostasie mitochondriale en réponse à une situation catabolique font actuellement l’objet d’études, notamment par rapport aux systèmes d’adressage des mitochondries anormales/endommagées vers l’autophagie pour leur élimination.

Stratégies pour préserver la masse musculaire pendant les situations cataboliques

L’identification de stratégies d’intérêt pour prévenir ou contrecarrer les fontes protéiques musculaires lors de situations cataboliques est basée sur l’identification des mécanismes conduisant à l’atrophie musculaire. Les situations cataboliques physiologiques comme le vieillissement ou pathologiques comme dans certains cancers, le sepsis ou l’immobilisation par plâtrage sont souvent associées à une augmentation du stress oxydant et/ou une inflammation. Ceci a pour conséquence d’entraîner un déséquilibre de la balance protéolyse/synthèse protéique et donc de contribuer à l’atrophie musculaire. Nous avons d’ores et déjà montré l’intérêt d’utiliser des supplémentations en antioxydants pour accélérer la récupération musculaire suite à une immobilisation (Ref. 6, 7).

Nos objectifs sont également de définir des stratégies préventives en vue de permettre une meilleure adaptation du muscle squelettique lorsque la situation catabolique survient. Par exemple, l’utilisation de supplémentations en acides gras polyinsaturés de type n-3 a permis d’augmenter les réserves énergétiques intramusculaire qui ont ensuite été efficacement mobilisées par le muscle lors d’une situation catabolique induite tout en préservant la masse musculaire (Ref. 8). Enfin, nos travaux s’orientent également vers des prises en charge multimodales intégrant notamment la composante activité physique en amont d’une situation catabolique induite.

Nous accordons également beaucoup d’importance à décrypter les mécanismes fins à l’origine des effets bénéfiques observés grâce à l’utilisation d’une stratégie donnée de façon à proposer de façon encore plus ciblée des stratégies potentiellement efficaces pour prévenir et/ou contrecarrer les fontes musculaires et pour accélérer la récupération qui s’ensuit.

References
  1. Polge et al. Int J Biochem Cell Biol. 2016, 79:488-493.
  2. Slimani et al. J Cachexia Sarcopenia Muscle. 2015, 6:73-83.
  3. Slimani et al. Am J Physiol Endocrinol Metab. 2012, 303:E1335-47.
  4. Magne et al. J Physiol. 2011, 589:511-24.
  5. Vazeille et al. Am J Physiol Endocrinol Metab. 2008, 295:E1181-90. 
  6. Vazeille et al. J Nutr Biochem. 2012, 23:245-51.
  7. Savary-Auzeloux I et al. PLoS One. 2013 8:e81495.
  8. Deval et al. J Cachexia Sarcopenia Muscle. 2016, 7:587-603.

Biography & CV

Références Pubmed

PUBLICATIONS

Lire la suite

Biography & CV

Tel : +33(0)4 73 62 48 24 / Email : lydie.combaret@inra.fr
Lire la suite