En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Université Clermont Auvergne

UMR GDEC

EPI Accueil FR    Services communs    Structure et évolution du génome du blé    Infrastructure expérimentales        Génétique et recombinaison    Biologie intégrative du grain    Diversité Génétique et Sélection    Equipes recherches    Maladie des céréales    Adaptation aux contraintes abiotiques    Cultures de plantes en conditions contrôlées    Centre de ressources biologiques    Validation fonctionnelle    Génotypage à haut débit    Paléogénomique et évolution

UMR 1095 Génétique Diversité et Ecophysiologie des Céréales

Actualités

Toutes les actualités

Etudier le passé pour prédire le futur

Familiarisation aux travaux de paléogénomique dans le journal "International Innovation" : étudier le passé pour prédire le futur.
Lire la suite

Colloque GRAINES 2015

5ème Colloque du Réseau Français de Biologie des graines
Lire la suite

Le chromosome 3B du blé tendre à la loupe

Le blé tendre (Triticum aestivum L.) est la première culture mondiale.
Lire la suite

Projection de l’impact du changement climatique sur les rendements en céréales.

L’INRA contribue à un exercice mondial d’inter-comparaison des performances des modèles de cultures.
Lire la suite

Voir toutes les actualités

Présentation générale

L’Unité Mixte de Recherche Génétique Diversité Ecophysiologie des Céréales (UMR 1095 GDEC) associe l’INRA (Départements scientifiques BAP, EA, SPE, Centre Auvergne – Rhône-Alpes) et l’Université Clermont-Auvergne (UFR de Biologie, Collegium « Sciences de la Vie, Santé, Environnement »). Localisée sur le site Inra de Crouël (Clermont-Fd) et sur le Campus Universitaire des Cézeaux (Aubière), elle compte 89 permanents (75 Inra, 9 UCA, 4 VAS, 1 CNRS) et 30 à 40 non permanents (Doctorants, Post-Doctorants, CDD, visiteurs). Elle est rattachée à l’Ecole Doctorale 65 Sciences de la Vie, Santé, Agronomie, Environnement, et impliquée dans différentes formations, dont le Master de Biologie Végétale Plant Integrative Biology & Breeding (PIBB) et le Master de Microbiologie.

Les projets, développés au sein de 7 équipes de recherche aux thématiques interconnectées, sont focalisés sur le blé tendre, espèce modèle et d’importance agronomique (2ème céréale au niveau mondial). A l’interface entre recherche fondamentale et recherche finalisée, leur objectif commun est l’amélioration de la qualité et du rendement du blé dans un contexte d’agriculture durable et de changements climatiques, avec comme principaux objectifs : (1) Progresser dans la connaissance de la structure, de l’organisation, du fonctionnement et de l’évolution du génome du blé tendre, comprendre la genèse de nouvelles fonctions et/ou l’évolution de fonctions conservées spécifiques au cours de l’histoire évolutive du blé et plus largement des céréales. (2) Décrypter et modéliser les mécanismes moléculaires et physiologiques impliqués dans le contrôle de caractères agronomiques importants tels que rendement, qualité du grain et résistance/tolérance à des stress biotiques (maladies) ou abiotiques (déficience en azote, en soufre, changements climatiques, …). (3) Analyser et valoriser les ressources génétiques, (4) Contribuer au développement de nouveaux outils et méthodes de sélection (Sélection génomique), et intégrer les connaissances générées dans des modèles pour améliorer l’efficacité de la sélection variétale. Ces projets s’inscrivent pour l’essentiel dans les objectifs du Challenge 1 « Concevoir et piloter des agroécosystèmes durables dans un contexte de changement global » du projet I-SITE Clermont CAP 20-25.

L’UMR GDEC dispose d’infrastructures expérimentales dotées des équipements les plus récents : Plateforme Stratégique Nationale Gentyane (Séquençage et génotypage haut débit), Plateforme de Validation Fonctionnelle (transgénèse blés, collections de mutants), Plateau technique de production de matériel végétal en conditions contrôlées (enceintes Conviron, chambres climatiques, 1300 m2 de serres conventionnelles, 1000 m2 de serres S2), Centre de Ressources Biologiques Céréales à paille (~27000 accessions), Service d’Informatique/Bioinformatique, Service d’Appui (gestion administrative, financière, RH). Les expérimentations en plein champ sont réalisées en collaboration avec l’Unité Expérimentale INRA PHACC, l’UMR et l’UE assurant la gestion de la Plateforme de Phénotypage haut débit Pheno3C, qui permet d’étudier en condition de plein champ les interactions génotype x environnement, et de tester l’impact de paramètres clefs du changement climatique (stress hydrique, [CO2]atmosphérique).

Considérée aujourd’hui comme un leader incontournable en génomique et génétique des céréales au niveau international, l’UMR GDEC a développé au niveau national et international un réseau très dense de collaborations public-privé.